Les myrtilles

Pour une gourmandise saine adoptez la myrtille, qui mérite parfaitement son statut de « superfruit » !

  • Bonne pour les yeux
Riche en vitamine A, la myrtille améliorerait efficacement l’adaptation de l’oeil à l’obscurité. Différentes études, notamment auprès de pilotes d’avion, ont montré que sa consommation favorisait la production de rhodopsine ou de pourpre rétinien présent dans l’oeil. Cela augmenterait ainsi l’acuité visuelle la nuit. Cette baie permettrait également de lutter contre la fatigue oculaire ou contre les affections dégénératives de l’œil.
  • Régulateur glycémique
Le myrtillier participe efficacement à la bonne gestion du sucre par l’organisme. Consommé sous toutes ses formes, la plante favorise un pancréas en bonne santé. En tisane, ses feuilles sont reconnues en phytothérapie pour réguler le taux de sucre dans le sang. La myrtille est donc particulièrement recommandée pour les diabétiques !
  • Préserve la mémoire
Source naturelle de flavonoïdes, la myrtille agirait comme neuroprotecteur et contribuerait ainsi à la prévention de maladies dégénératives liées à l’âge. Sa consommation permettrait de ralentir la perte des fonctions cérébrales en augmentant le nombre de connexions neuronales. Elle améliorerait aussi la consommation cellulaire et stimulerait la régénération des neurones.
  • Superfruit
Reconnu comme « superfruit », la myrtille doit son titre à sa grande teneur en vitamine C. C’est le fruit le plus énergétique par rapport à son faible apport calorique. Alors cet été, pour démarrer la journée en pleine forme : exit le jus d’orange, misez tout sur la myrtille !
  • Lutte contre les troubles digestifs
Grâce aux tanins contenus dans la myrtille, cette baie agit comme anti-diarrhéique. Elle diminue également les douleurs et les spasmes intestinaux liés aux colites. Enfin, pour compléter cette action, la myrtille agit comme antibactérien au niveau intestinal et favorise une bonne élimination.
  • Anti-cancer
De récentes recherches ont démontrer la corrélation entre la consommation de myrtille et la prévention de certains cancers. Bonne source d’antioxydants, il est apparu que celle-ci permettait de ralentir considérablement le développement du cancer du sein en particulier. Sa consommation serait également associée à une diminution du risque de métastases.
Site "fémininbio"