Abdominaux : contournez les dangers avec l’EMS

Abdominaux : contournez les dangers avec l’EMS

Développer sa sangle abdominale n’a pas pour but exclusif l’esthétisme, les abdominaux ont une réelle utilité dans notre anatomie.

  • Tenir debout : par la loi de la pesanteur, notre corps est naturellement attiré vers le sol. Les abdos permettent de s’opposer à cela en maintenant le tronc droit et donc notre posture.
  • Protection des organes vitaux : ils absorbent les chocs pour protéger les viscères de l’abdomen et les organes tels que le foie, la rate et les reins.
  • Mouvement global du tronc : flexions et rotations sont réalisées grâce à différents muscles de la sangle abdominale.
  • Protège et soutient le dos et plus particulièrement la colonne vertébrale.

La sangle abdominale a est donc composée de plusieurs muscles, chacun ayant un rôle précis :

  • Grand droit : En superficie, il sont les auteurs des fameuses tablettes de chocolat. Nous le sollicitons lors d’une flexion du torse, pour se pencher par exemple.
  • Grand et petit obliques : ils nous aident à réaliser des inclinaisons et rotations du buste, c’est à dire des mouvements sur les côtés.
  • Transverse : Ce muscle se trouve en profondeur, dans les premières couches des muscles. Il part du dos, s’accroche aux vertèbres puis revêt toute la hauteur de l’abdomen. Il est stabilisateur du tronc et aide à maintenir les viscères et organes. Il sert également à obtenir un ventre plat.

Vous l’aurez compris, il est important d’entretenir sa sangle abdominale également pour sa santé physique.
De multiples façons existent pour se muscler les abdominaux. Nombreux sont ceux qui font des séances d’exercices à la maison avec la multiplication des programmes en ligne, applications et « coachs virtuels ». Malheureusement, travailler ses abdominaux peut être dangereux si les exercices ne sont pas adaptés ou mal exécutés. Certaines « lois anatomiques » sont à savoir. Faire du sport s’apprend aussi !
Voici quelques célèbres exercices ciblés sur les abdominaux mais qui s’avèrent être catastrophiques pour le dos.
SIT-UP : Les sit-up exercent une pression très importante sur les disques intervertébraux. Cette pression se trouve être supérieure à celle d’un squat de plus de 200 kilos sans même avoir de charge ! Et donc entraîne une flexion de la colonne vertébrale.
En combinant cela (bien souvent) avec une mauvaise posture quotidienne (au travail par exemple), on augmente le risque d’hernies discales, lumbagos et sciatiques à terme.

TWIST RUSSE : Le twist russe entraîne une flexion (comme lors d’un sit-up) combinée à une rotation de la colonne vertébrale au niveau des lombaires ce qui peut entraîner un cisaillement des fibres de l’anneau des disques intervertébraux. Cet exercice, en plus d’être traumatisant pour les lombaires, multiplie alors par 2 les risques.

CRUNCHS : Les crunchs sont sûrement le pire exercice que vous pouvez faire endurer à votre corps. Comme le dirait Dr Bernadette de Gasquet dans son livre : « Abdominaux : arrêtez le massacre » !
Les crunchs vont à l’encontre de notre posture naturelle : la colonne vertébrale est courbe pour une raison. Cet exercice aggrave les déséquilibres posturaux sur les personnes peu cambrées naturellement.
Et il est encore plus dangereux pour les femmes ! La pression exercée par ce mouvement favorise la descente d’organe, ce qui affaiblit le muscle du périnée et donc augmente le risque d’incontinence (pertes urinaires), surtout après un accouchement.
Attention, ce n’est pas parce qu’on ne sent rien sur le moment qu’on ne court aucun risque !

Travailler sa sangle abdominale sans danger avec l’EMS
Durant une séance d’électrostimulation (globale et active et non locale et passive) On enchaîne plusieurs postures de renforcement musculaire en contractant volontairement ses muscles. Les stimulations électriques viennent accentuer la contraction et permettent de recruter des fibres musculaire profondes. Par exemple, sur une série de 8 enchaînements d’une même posture, on réussi à travailler l’ensemble de la sangle abdominale dont le transverse ainsi que les grands muscles du dos. Sans choc, sans stress sur les articulations, sans pression sur les organes, ni flexion et rotations sur le dos.
Avec miha bodytec, on pratique l’EMS en toute sécurité : une qualité étudiée, un encadrement par des coachs certifiés qui corrigent les postures et adaptent les entraînements en fonction de chaque profil. Tout est pensé et exécuté pour un maximum de confort et de résultats sans porter atteintes au bien-être du corps. Les personnes sujettes aux maux de dos peuvent alors se remettre au sport, travailler leurs abdominaux et réduire leurs douleurs dorsales en faisant confiance à leur coach ayant suivi une formation spécialisée EMS, une compétence supplémentaire pour proposer des coaching de qualités en temps record.