Raie : Intérêt nutritionnel

La raie est un poisson maigre : elle comporte moins de 2 % de matière grasse. Comme tous les poissons, elle est riche en protéines ; mais offre également de bonnes teneurs en vitamines, minéraux et oligo-éléments.

La raie fournit essentiellement des protéines.

Elle contient peu de lipides. Ces derniers comptent cependant une majorité d’acides graspolyinsaturés et monoinsaturés, dont les effets bénéfiques sur la santé sont largement reconnus.

Elle apporte des vitamines du groupe B, notamment B12 et B3 (ou PP).

Sa chair renferme de bonnes quantités de minéraux et oligo-éléments : calcium, potassium, phosphore, magnésium et iode.

Le poisson s’impose comme l’une des meilleures sources de protéines: il contient les neuf acides aminés essentiels à notre organisme. Ces protéines jouent un rôle clé dans la formation des enzymes digestives, des hormones et des tissus, comme la peau et les os.

La raie renferme de petites quantités d’acides gras polyinsaturés oméga 3 qui contribuent à la prévention cardiovasculaire. Parmi les acides gras polyinsaturés du mulet se trouvent des oméga 3, qui contribuent au bon fonctionnement cardiovasculaire. Ils sont présents en proportions bien plus faibles que dans les poissons gras cependant.

Dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée, la consommation régulière de ce poisson réduirait le risque de mortalité par maladies cardiovasculaires.

Les oméga 3 seraient aussi dotés d’effets anti-inflammatoires, utiles dans le traitement de pathologies comme que l’asthme, l’arthrite rhumatoïde, le psoriasis et les maladies inflammatoires de l’intestin.

Ils joueraient aussi un rôle clé dans la prévention des troubles de l’humeur comme la dépression.

Infos site "santélefigaro"