Coquille Saint-Jacques

Description et historique

La coquille Saint-Jacques est un mollusque de la famille des pectinidés qui comprend plus de 300 espèces. Elle est formée de deux valves à côtes dont l’une est bombée et l’autre plate. Une oreillette est présente de chaque côté de la charnière qui est tenue par un ligament. La couleur de la coquille varie selon son habitat. Elle peut être rosée, rougeâtre, brunâtre ou jaunâtre et mesure de 9 à 15 cm. Son poids est en moyenne de 115 grammes.

On retrouve la coquille Saint-Jacques en Europe, dans la mer Méditerranée et l’Atlantique. Elle est concentrée sur les côtes françaises et espagnoles.

Valeur nutritive de la coquille

Saint-Jacques

Pour 100 g, cru
Calories 69 kcal
Glucides 3,2 g
Protéines 12,1 g
Lipides 0,5 g
Vitamine B12 1,4 µg
Sodium 392 mg
Phosphore 334 mg
Sélénium 13 mg

 

Effets santé de la coquille

Saint-Jacques

Vitamine B12

La coquille Saint-Jacques fournit 50% des besoins en vitamine B12. La cobalamine est essentielle à la croissance, à la division cellulaire, au fonctionnement adéquat de toutes les cellules du corps et à l’équilibre du système nerveux. Elle intervient plus précisément dans la synthèse de l’ADN et de l’ARN, des protéines, de la myéline (substance qui forme une gaine autour de certaines fibres nerveuses), dans la formation des globules rouges, ainsi que dans le métabolisme des glucides et des lipides.

La coquille Saint-Jacques est aussi une source de sélénium. Ce minéral travaille avec l’une des principales enzymes antioxydantes, prévenant ainsi la formation de radicaux libres dans l’organisme. Il contribue aussi à convertir les hormones thyroïdiennes en leur forme active.

Finalement, la coquille Saint-Jacques est source de phosphore. Le phosphore constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. De plus, il participe entre autres à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la normale le pH du sang. Il est l’un des constituants des membranes cellulaires.

Comme la plupart des aliments provenant de la mer, la teneur en sodium est élevée (17% de la valeur quotidienne). Une consommation excessive de sodium peut entraîner des effets indésirables dont l’hypertension artérielle et la perte de masse osseuse (ostéoporose). L’hypertension artérielle constitue un important facteur de risque d’accident vasculaire cérébral, de maladie cardiaque et de maladie rénale. Il est donc conseillé de choisir les versions de base et les moins transformées possibles.

Utilisation

La coquille Saint-Jacques se consomme crue ou cuite. Crue, elle se décline en tartare, carpaccio, sashimi, ceviche. Cuite le plus souvent, elle est poêlée, rôtie ou pochée.

On  les conserve fraîche ou cuite au réfrigérateur 1 à 2 jours maximum. La version congelée se conserve 3 mois.

Mot de la nutritionniste

La coquille Saint-Jacques gagne à être davantage intégrée à notre alimentation. Elles contiennent de la vitamine B12 et du sélénium, des minéraux importants et plutôt rares à trouver en aussi bonnes quantités dans les aliments.

Infos site "passeportsante.net"