L’EMS : Bien loin de l’effet « Gadget »

Un peu d’histoire : Saviez-vous que l’électrostimulation existe depuis des siècles ?

  • Egypte Antique : les égyptiens utilisaient des décharges électriques sur des poissons pour le traitements de différentes pathologies.
  • XVIIIème siècle :  Luigi Galvani, physicien et médecin italien, établi des test sur des grenouilles et prouve que l’on peut obtenir des contractions musculaires avec du courant électrique. Cette expérience fut renouvelée par de nombreuses universités afin de savoir pourquoi l’électricité arrivait à générer une contraction musculaire. Le constat était donc que l’impulsion nerveuse avait un composant électrique permettant de contrôler nos muscles et donc nos mouvements.
  • Années 60 : L’utilisation dans le sport arrive à la moitié du XXème siècle avec les « courants russes » pour un gain de force maximal dans l’objectif de démontrer la supériorité des athlètes soviétiques.
  • Années 2000 à aujourd’hui : Invention de l’EMS intégrale en Allemagne par la société miha Maschinen GmbH qui créé en 2007 la technologie miha bodytec.
    L’EMS est un marché à part entière qui s’inscrit à la fois dans le monde du fitness, du sport de haut niveau et de la santé. Depuis, la pratique de l’EMS est démocratisée et adoptée en Allemagne avec plus de 2500 professionnels équipés. 51 autres pays suivent l’Allemagne dont la France où la demande ne cesse de croître.

Bien loin de l’effet gadget
On définit de gadget un objet nouveau voir amusant mais pas forcément utile à notre vie, parfois accompagné par un effet de mode qui s’essoufflera quand un autre « gadget » verra le jour.

  • A l’antipode de la ceinture abdominale à électrostimulation et sans effort
    Tout résultat s’obtient avec un effort physique, surtout avec l’EMS. L’instruction la plus répétée dans la bouche d’un coach miha bodytec sera bel et bien « la contraction volontaire ». Cette contraction volontaire se fait en enchaînant des postures de renforcement musculaire, les électrodes aident alors à recruter d’avantage de fibres musculaires. Assez pour que 20 minutes par semaine suffisent à atteindre ses résultats. Après un essai, on ne parle plus de « sport sans effort ».
  • Utilisé par des professionnels du sport et de la santé 
    Au-delà des studios dédiés à l’EMS et autres centres sportifs équipés, miha bodytec est également utilisé par des kinésithérapeutes, ostéopathes et sportifs de haut niveau. Le centre d’expertise du sport et de la santé ESP Consulting ou encore le champion du monde de slalom Jean-Baptiste Grange utilisent miha bodytec comme outil permettant d’aller plus loin dans la performance.

« J’ai découvert miha bodytec début 2012 en Allemagne, chez le médecin qui soignait mon dos. J’ai toujours eu le dos fragile : j’ai eu 2 hernies discales à 11 ans, puis une discopathie en 2012 à force de pratiquer le ski de haut niveau. J’avais une forte inflammation et les disques très abîmés. Grâce à la sollicitation des muscles profonds, ceux qui protègent le tronc, le miha bodytec m’a fortement soulagé. J’utilise désormais régulièrement la machine, à raison d’une ou deux fois par semaine en plus de mon entraînement. Je m’en suis beaucoup servi après m’être cassé le genou, pour conserver ma musculature et entretenir le gainage. Je l’utilise aussi en récupération. Globalement, je me sens beaucoup plus solide qu’avant.« 
Jean-Baptiste Grange,
vainqueur de la Coupe du monde de slalom en 2009 et double champion du monde en 2011 et 2015
– VITAL sept/oct 2017

  • Des études scientifiques et des investissements en recherche & développement
    La pratique de l’EMS doit se faire en toute sécurité. En tant que leader sur le marche, miha bodytec a fait plusieurs études scientifiques pour démontrer l’efficacité de l’EMS sur différentes personnes et pour différentes pathologies. miha bodytec a donc officialisé ce positionnement sur « la sécurité avant tout » avec le Safety First quand à la pratique de l’EMS.
    La société a également beaucoup investi en recherche et développement afin de proposer la meilleure technologie dans le domaine de l’EMS, notamment avec i-body. Il s’agit de la tenue à humidifier avant la séance permettant le fonctionnement de l’électrostimulation : matériaux de haute technologie, confort, microfibre absorbante et antibactérienne.
    Ces investissement en temps, en recherches et études prouvent que l’EMS est une pratique prise au sérieux par les professionnels.
  • Un réseau qui ne cesse de grandir
    Après une démocratisation en Allemagne, l’EMS gagne le reste du monde. miha bodytec est présent dans 52 pays aujourd’hui. En France, notre réseau ne cesse de grandir avec de plus en plus de professionnels équipés dont l’émergence du business model des studios dédiés à miha bodytec. Nous sommes témoins de la naissance de réelles « Success Stories » que nous partagerons très bientôt, dont déjà un réseau de franchises Iron Body Fit qui a dépassé les 20 ouvertures.