Moov'On

Septième fruit le plus consommé en France, la nectarine vient d’Asie. Très rafraîchissant, ce fruit se retrouve bien représenté sur les étals durant la période estivale.

Il peut être consommé comme tel ou incorporé dans des plats salés ou des pâtisseries. La pêche-nectarine est gorgée de bons nutriments et est peu calorique. Fruit star de l’été, la nectarine est aussi très digeste.

Rafraîchissantes et juteuses, les nectarines sont donc le fruit vedette de la période estivale ! Voici tous ses secrets. Lire la Suite

Miam ! Ce poisson « bleu », au même titre que le saumon, le thon, les anchois…, est une star de la mer et de l’assiette puisqu’il renferme des nutriments particulièrement favorables à notre bonne santé.

Pêchée dans le monde entier, la sardine aux douces écailles bleu argenté est un régal quand on la grille ultra fraîche au barbecue ou à la plancha. Bien qu’elle renferme une grande quantité d’arêtes très fines, ce que nombre d’entre nous déplorent, sa chair – et ses arêtes ! – sont farcis de bons nutriments.

UNE AMIE DU CERVEAU ET DE LA LIGNE

Avec le hareng, le thon, le maquereau…, la sardine fait partie des poissons gras (dits « bleus ») les plus riches en oméga 3 : des acides gras particulièrement bénéfiques puisque des études ont prouvé leurs effets protecteurs sur le coeur et le cerveau. Nécessaires à la constitution de nos cellules cérébrales, ils permettent une plus grande fluidité des échanges entre nos neurones et parviendraient ainsi à réguler notre équilibre émotionnel. Exit les sautes d’humeur ! Cette richesse en acides gras ne doit pas faire pas croire que la sardine est une ennemie de notre tour de taille. Avec environ 198 calories/100 g, elle renferme un taux intéressant (et proche du steak !) de protéines rassasiantes, ce qui constitue est un atout de poids pour garder la ligne en entretenant sa masse musculaire. Les nutritionnistes recommandent d’ailleurs de consommer des poissons gras deux fois par semaine.

UNE NAGEUSE VITAMINÉE…

Véritable Popeye des mers, la sardine affiche un bon taux de fer (1,67 mg/100 g), qui est triplé lorsqu’on la consomme en conserve du fait de la déshydratation du poisson lors de la cuisson. Une bonne nouvelle pour les femmes, majoritairement carencées, qui ont tout intérêt à l’inviter à leur table. Elle est également une bonne source de vitamine A, B et D, de phosphore et de magnésium. Sans compter que, fraîche ou en conserve et dégustée avec ses arêtes, elle est riche en calcium ! Un minéral, de loin le plus abondant dans le corps, qu’il faut sans cesse renouveler puisqu’il fait partie intégrante des os, des dents et qu’il est essentiel à leur bonne santé. En outre, le calcium joue un rôle majeur dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles, dont le coeur.

… PEU CONTAMINÉE MAIS PARFOIS ALLERGISANTE

Le poisson est la principale source de mercure à laquelle nous sommes exposés. Ingéré en grande quantité, ce métal est délétère pour le système nerveux. S’il est présent naturellement dans l’environnement, la pollution des fonds marins rend la consommation de certains poissons moins sûre pour la santé. Toutefois, ce sont les prédateurs (loup, marlin, flétan, raie, espadon, requin…) qui présentent les taux les plus élevés de mercure. Les autres espèces, et notamment les plus petites comme la sardine, ont des concentrations de mercure inférieures aux normes en vigueur. Enfin, ajoutons que la sardine, comme tous les poissons, fait partie de la liste des allergènes alimentaires les plus courants en France. Attention par exemple si vous êtes allergique au saumon (allergie relativement fréquente) : il est possible que vous le soyez également à la sardine, espèce appartenant au même groupe.

SES ATOUTS SANTÉ

• Bon pour le coeur. Mine d’oméga 3 et de vitamine B12, elle prévient le risque de maladies cardio-vasculaires.

• Elle renforce les os : avec sa vitamine D, son phosphore et son calcium, elle contribue à lutter contre l’ostéoporose.

• Riche en minéraux : une boîte de sardines contient l’équivalent de 35 % de l’apport quotidien recommandé en calcium, 15 % en fer, 10 % en potassium et 45 % en phosphore.

• Alliée des sportifs. Grâce à son aide précieuse dans la santé musculaire avec ses protéines de qualité.

BIEN LA CHOISIR

• Tout juste pêchée. C’est l’idéal : elle est encore bien ferme, avec des yeux et des écailles bien brillants. Transportez-la toujours dans un sac isotherme pour aller du point de vente à votre domicile. Et ne la laissez pas plus d’un à deux jours au réfrigérateur, surtout si vous n’avez pas la chance de l’acheter au port, à la criée.

• Surgelée. Directement congelée en mer sur le bateau, elle conserve ainsi ses précieux nutriments.

• En boîte. Le must ? « À l’huile d’olive sinon rien », clament les puristes. Et datées – si date il y a sur la boîte – d’un ou deux ans afin que l’huile ait bien imprégné la chair, qui est alors fondante à souhait. Dans ce cas, inutile d’investir dans de luxueuses boîtes millésimées : très tendance, elles sont néanmoins vendues à prix d’or ! Les sardines en boîte sont également délicieuses à la tomate et aux aromates et elles existent désormais au naturel, conservées dans l’eau et non dans l’huile.

Son CV 198 Cal/100 g (crue) • Protéines 19,9 g • Lipides 13,5 g • Glucides : traces • Fibres 0 g

Infos site "top santé"

Cette recette apporte 141 Kcal par personne

avec 3,1 g de Protéines, 1,3 g de Lipides et 29,1 g de Glucides.

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 5 minutes
Nombre de personnes : 6
Difficulté : Moyen
Plat : Desserts

Lire la Suite

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 10
  • 200 g de radis roses
  • 3 œufs
  • 240 g de farine
  • 80 ml d’huile d’olive
  • 80 ml de lait écrémé
  • 50 g de fromage blanc 0%
  • 1 cuillère à café de graines de carvi
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • sel, poivre

Lire la Suite

Formidable antioxydant, le cassis en plus d’être délicieux possède de nombreuses vertus santé !

Le cassis est le « superfruit » de l’été ! Lire la Suite

Frais et croquant, le radis rouge est l’apéritif de printemps par excellence (tellement délicieux avec une noix de beurre avec modération . . . ) mais il est également un de nos meilleurs alliés santé ! Lire la Suite

GUIDE DE PRÉPARATION : CARPE FARCIE

INGRÉDIENTS

  • 1 belle carpe de 1,5 kg
  • 1/2 l de vin blanc sec
  • 3 belles pommes de terre
  • 80 g de beurre
  • thym
  • laurier
  • chapelure
  • sel et poivre
  • Pour la farce :
  • 200 g de champignons
  • 150 g de mie de pain rassis
  • 1 verre de lait
  • 2 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • persil
  • cerfeuil
  • oseille
  • ciboulette
  • 1 oeuf entier

PRÉPARATION

ÉTAPE 1: Ecaillez et videz la carpe, lavez-la, essuyez-la, coupez les nageoires et la queue.

ÉTAPE 2 : Pour préparer la farce : trempez la mie de pain dans le lait et essorez, mélangez-la avec l’oeuf battu, les fines herbes, l’oignon et l’ail hachés finement. Ajoutez-y les champignons également hachés et revenus dans un peu de beurre pour faire évaporer l’eau. Salez et poivrez.

ÉTAPE 3 : Préchauffez le four th.8 (240°C).

ÉTAPE 4 : Garnissez l’intérieur de la carpe de cette farce, en en gardant un peu pour l’étaler sur les pommes de terre. Recoudre la carpe. Mettez-la dans un plat allant au four, largement beurré.

ÉTAPE 5 : Disposez autour du poisson les pommes de terre coupées en deux dans leur plus faible épaisseur et légèrement creusées sur le plat de cette coupe. Mouillez avec le vin blanc. Salez, poivrez, ajoutez le thym et le laurier dans le vin.

ÉTAPE 6 : Saupoudrez la carpe de chapelure et de persil haché et garnissez les pommes de terre du reste de farce. Parsemez de quelques noisettes de beurre.

ÉTAPE 7 : Enfournez pendant 1 heure en arrosant de temps en temps avec le vin blanc.

Infos site "cuisine az"

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 6
  • 2 grosses boîtes de miettes de crabe
  • 1 botte d’asperges
  • 300 ml de crème fraîche liquide légère
  • 300 ml de lait écrémé
  • 15 g de maïzena
  • 3 œufs + 2 jaunes
  • 1 cuillère à café de curcuma
  • Sel & poivre

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 20 MIN
  • CUISSON : 40 MIN
  1. Préchauffez le four à 240°C.
  2. Lavez et épluchez les asperges, avant de les faire cuire à la vapeur 30 minutes.
  3. Dans un saladier, fouettez les œufs avec les jaunes. Ajoutez le lait et la crème, puis le curcuma et la maïzena. Salez et poivrez.
  4. Incorporez le crabe égoutté et émietté à la préparation. Mélangez bien.
  5. Une fois les asperges cuites, détaillez-les en tronçons de 3 centimètres de longueur environ. Conservez quelques pointes pour la décoration.
  6. Répartissez les asperges dans des moules individuels en silicone. Vous pouvez utiliser des ramequins, si vous ne comptez pas démouler les clafoutis.
  7. Versez le mélange au crabe sur les asperges.
  8. Enfournez 40 minutes et servez un clafoutis par personne, bien chaud avec quelques pointes d’asperges.

Infos site "fourchette et bikini"

La carpe s’impose comme l’une des meilleures sources de protéines: il contient les neuf acides aminés essentiels nécessaires à notre organisme. Ces protéines jouent un rôle clé dans la formation des enzymes digestives, des hormones et des tissus, comme la peau et les os. Lire la Suite

C’est la saison des asperges ! Pour fêter ça, Moov’on vous fait découvrir ce légume insolite !

A LA DÉCOUVERTE DE L’ASPERGE

QUI EST-ELLE?

Originaire du Bassin Méditerranéen, l’asperge est une plante souterraine. Elle a la particularité d’être constituée d’une tige (appelée « griffe ») qui pousse sous terre et qui laisse jaillir, au printemps, des pousses (les « turions ») qui vont s’allonger sous terre à la recherche de lumière. Les asperges se terminent par une sorte de bourgeon (la pointe) qui se colore en contact avec la lumière devenant ainsi rosée ou violette. Lire la Suite

INGRÉDIENTS

Pour le poisson

200g de filet de truite saumonée

1 citron

1 gousse d’ail

2 c. à soupe de peluches de cerfeuil

1 c. à soupe d’huile de colza

sel, poivre Pour la garniture

600 g de pommes de terre

60 g de fromage frais

150 g de jeune épinard

2 c. à soupe de peluches de cerfeuil

3 c. à soupe de vin blanc

4 c. à soupe de lait

sel, poivre

PRÉPARATION

ÉTAPE 1

Préchauffez le four th.6 (180°C) Pour la garniture, prenez un saladier et mettez-y le fromage frais et le lait puis lissez.

ÉTAPE 2

Nettoyez et épluchez les pommes de terre et coupez-les en fines tranches.

ÉTAPE 3

Ajoutez-les au mélange et mêlez tout de suite.

ÉTAPE 4

Lavez et émincez le cerfeuil puis incorporez-le dans la préparation et assaisonnez.

ÉTAPE 5

Déposez les pommes de terre sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé puis enfournez pendant 30 min.

ÉTAPE 6

Après la cuisson, nettoyez et découpez grossièrement les épinards.

ÉTAPE 7

Mélangez les épinards et le vin blanc dans un bol.

ÉTAPE 8

Salez et poivrez.

ÉTAPE 9

Répartissez la sauce sur les pommes de terre.

Info site "cuisineaz"

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 4
  • 125 g de spaghettis
  • 1 boîte de fonds d’artichauts
  • 1 bocal de tomates séchées
  • 4 tranches de jambon fumé
  • 1 grosse poignée d’olives
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 botte de persil
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • sel, poivre

PRÉPARATION

  • PRÉPARATION : 10 MIN
  • CUISSON : 11 MIN
  1. Faites cuire les spaghettis dans une casserole d’eau bouillante salée, en suivant les instructions du paquets.
  2. Pendant ce temps, épluchez et hachez l’ail.
  3. Egouttez les tomates séchées et coupez-les en morceaux.
  4. Egouttez les fonds d’artichauts et coupez-les également en morceaux.
  5. Taillez le jambon fumé en lamelles.
  6. Nettoyez et dénoyautez les olives.
  7. Nettoyez et ciselez le persil.
  8. Quand les spaghettis sont cuites, rincez-les à l’eau très froide pour les refroidir puis égouttez-les bien.
  9. Mélangez l’huile d’olive, l’ail, du sel et du poivre dans un plat de service.
  10. Ajoutez les spaghettis puis les tomates séchées, les fonds d’artichauts, le jambon fumé, les olives et le persil.
  11. Rectifiez l’assaisonnement si besoin puis mélangez bien.
  12. Réservez au frais jusqu’au service.
  13. Dégustez bien frais
Info site "fourchette et bikini"
Poisson d’eau douce, d’élevage ou sauvage, la truite est un poisson commun que l’on peut agrémenter de différentes façons dans nos menus. Grillé ou en papillote, au four ou à la poêle, ce poisson, considéré la plupart du temps comme gras, est une source importante d’oméga-3 d’excellente qualité.
La truite est idéale pour le régime
Poisson gras à semi-gras, la truite n’est pourtant pas l’ennemie de votre silhouette. Avec 169 calories dans 100 grammes pour la truite arc-en-ciel et 133 pour la truite saumonée, elle se compose d’éléments essentiels qui permettent de valoriser votre période de régime. En effet, elle contient des protéines, qui sont indispensables pour fortifier l’organisme par leur interaction avec les cellules. Ces acides aminés interviennent, entre autres, dans la composition des tissus, de la fibre musculaire et le renouvellement cellulaire des organes. Durant une diète, les protéines de la truite vont donc renforcer la structure musculaire. Elles agissent comme un coupe-faim naturel qui permet de réduire l’apport supplémentaire de calories et induire ainsi une perte de poids significative. Avec une charge glycémique nulle (comme tous les poissons et les fruits de mer), la truite est un aliment qui n’augmente pas la production d’insuline : l’insuline étant reconnue comme une hormone qui engendre les envies de sucre. Finie la frustration grâce à la truite et l’apport énergétique de ses protéines.
Les oméga-3 de la truite : bons pour la santé
Malgré sa réputation de poisson gras, la truite est pourtant un excellent poisson à inclure dans notre régime alimentaire. Les acides gras sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, il faut cependant traquer les acides gras saturés qui conduisent à une augmentation du « mauvais » cholestérol et des triglycérides sanguins. Les acides gras contenus dans la truite sont majoritairement de la classe des oméga-3 qui sont des insaturés et des polyinsaturés : ces lipides sont dits « essentiels » à la physiologie des systèmes cardiovasculaire, cérébral et hormonal. Consommer régulièrement de la truite est donc une façon judicieuse de contrôler l’apport en cholestérol. Les oméga-3 contribuent à conserver l’intégrité des membranes cellulaires, à réguler la tension artérielle et à favoriser les réactions immunitaires. Ils aident aussi à la prévention de maladies neurodégénératives et la dépression. Les poissons gras comme la truite (ou encore le saumon, les maquereaux, les sardines) sont reconnus pour apporter une dose d’oméga-3 indispensables au quotidien.
Sélénium et phosphore : les atouts de la truite
Comme la majorité des poissons et des fruits de mer, la truite est une excellente source de phosphore et de sélénium. Ces deux sels minéraux sont indispensables à l’organisme : le phosphore est considéré comme le deuxième minéral le plus abondant dans le corps après le calcium. Il intervient donc à différents niveaux du métabolisme, en particulier dans le maintien de la bonne santé osseuse et dentaire. Reconnu comme un stimulateur des impulsions neurologiques, il entretient efficacement les activités mémorielles et cérébrales. La truite permet aussi d’apporter une quantité non négligeable de sélénium : cet oligo-élément est particulièrement important, car il agit avec des enzymes antioxydantes visant à protéger la membrane cellulaire du stress oxydatif dû à une mauvaise hygiène de vie et au stress. Ces radicaux libres sont en partie responsables du développement de différentes maladies comme les cancers, le vieillissement cutané et les maladies coronariennes.
La truite : un cocktail de vitamines B
La truite présente la particularité de contenir tout le spectre des vitamines B disponibles. Ce groupe de vitamines est reconnu pour synthétiser une part importante de l’énergie contenue dans les glucides de notre alimentation. Ajouter de la truite régulièrement dans ses menus de la semaine est une remarquable façon d’apporter une importante quantité de ces vitamines qui favorisent également un développement régulier de l’organisme, un renforcement du système immunitaire et à l’entretien des cellules nerveuses.
Infos site "marie claire"
L’artichaut est un des légumes les plus populaires du Bassin Méditerranéen.
Il peut se consommer de nombreuses façons, pas seulement accompagné de vinaigrette !
Mais quels sont les propriétés nutritionnelles de l’artichaut ?
Quels en sont ses bienfaits ?
On vous fait découvrir ce légume symbole de l’alimentation méditerranéenne.

A LA DÉCOUVERTE DES ATOUTS SANTÉ DE L’ARTICHAUT

HISTOIRE ET ORIGINES DE L’ARTICHAUT

L’artichaut est un légume ancien qui se trouvait déjà dans les assiettes des Grecs et des Romains. Selon la mythologie, Jupiter tomba fou amoureux d’une magnifique blonde qu’il appela Cynara. Mais celle-ci le repoussa. Pour la punir, Jupiter la transforma donc en… artichaut. C’est pour cette raison que le nom botanique de l’artichaut est Cynara Scolimus.

A l’origine, l’artichaut était une plante sauvage qui, sous l’influence de croisements, est devenu celle que nous connaissons aujourd’hui et qui peut atteindre 1,50 m de hauteur.

LES ATOUTS NUTRITIONNELS DE L’ARTICHAUT

1UN LÉGUME PEU CALORIQUE

L’artichaut est un légume peu calorique : il apporte en moyenne 33,2 calories par portion de 100 grammes, ce qui reste raisonnable. Cela est expliqué par le fait que l’artichaut contient extrêmement peu de matières grasses (à peine 0,28 g par portion de 100 grammes).

Attention néanmoins, on a souvent tendance à consommer l’artichaut accompagné d’une vinaigrette, ce qui augmente significativement la valeur calorique de ce dernier.  Si vous faites attention à votre poids, prenez soin de veiller à ce que la sauce qui l’accompagne soit légère. Attention également à l’artichaut mariné à l’huile d’olive, dont l’apport en calories est plus important.

UNE SOURCE TRÈS INTÉRESSANTE DE FIBRES

L’artichaut fait partie des légumes les plus riches en fibres, avec un apport de 8,3 grammes de fibres par portion de 100 grammes.

Attention néanmoins : consommé en grande quantité, l’artichaut peut être mal toléré par les intestins sensibles et/ou provoqués des ballonnements

UNE SOURCE D’INULINE, UN PRÉBIOTIQUE

L’artichaut contient de l’inuline, un glucide particulier qui agit comme un prébiotique. Cette dernière représente une source de nourriture pour les bonnes bactéries intestinales. De ce fait, elle possède une action bénéfique sur le développement de la flore intestinale, et donc son bon équilibre.

Lire la Suite

INGRÉDIENTS

  • NB DE PERSONNES : 1
  • 100 g de fines tranches de saumon fumé
  • 1 poignée de jeunes pousses de salade
  • 1 pamplemousse rose ou blanc
  • 1/2 grenade
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 c. à café d’aneth ciselé
  • sel, poivre au goût

PRÉPARATION

Lire la Suite

Un plat très simple à réaliser pour le soir.

Temps de préparation : 20 min

Temps de cuisson : 20 à 25 min

Nombre de personnes : 4

Difficulté : Facile

Ingrédients

Lire la Suite

La blette, bette ou encore bette à carde, ce légume aux multiples noms qui peine à se faire connaître, est en réalité un excellent allié santé !

  • Anti-diabète
Différentes études ont démontré que la consommation de blette était vivement conseillée chez les diabétiques. Celle-ci permettrait d’augmenter la sécrétion d’insuline par les cellules du pancréas et améliorerait ainsi le contrôle du taux de sucre dans le sang. Ce légume protégerait donc les reins, le cœur et le foie contre les dommages liés au diabète.

Lire la Suite

Les poires en papillote : un dessert Léger

La cuisson en papillote est un mode de cuisson diététique, idéal pour préparer toutes sortes de plats sans ajout de matière grasse. Nous vous proposons une recette de poires en papillote qui allie légèreté et saveur.
Ingrédients

Voici les ingrédients nécessaires pour préparer des poires en papillote pour 4 personnes :
– 4 poires comices mûres mais fermes
– un jus de citron
– 2 cuillers à Café de Cannelle en poudre
– 2 sachets de sucre vanillé
– une petite pincée de noix de muscade râpée. Lire la Suite

Verrines de Saint-Jacques et betteraves au curry

La betterave, ce petit légume qui nous séduit par sa couleur rouge et son goût sucré qui nous fait tous craquer !
En effet, la bétanine – le pigment donnant sa couleur si prononcée – aurait des vertus anti-cancéreuse qui protégerait notamment le foie, la prostate et le poumon. Sachez aussi que la betterave est un des légumes ayant le meilleur pouvoir antioxydant… véridique !

Les feuilles de betteraves seraient également source de vitamines et de minéraux (comme le potassium, le magnésium et le calcium). Pour les plus sportifs d’entre vous, vous apprécierez les effets de la betterave sur vos performances sportives ! Lire la Suite